CONCLUDE au salon Solutrans

L’équipe de CONCLUDE présentera un poster sur le stand de CARA, European Cluster for Mobility Solutions, dans le cadre du salon Solutrans, salon international des solutions de transport routier et urbain, qui se tiendra à Lyon – EUREXPO, du 19 au 23 novembre 2019.
A cette occasion, l’enquête sur les critères environnementaux impactant la demande dans le secteur de l’automobile sera lancée.

En attendant vous pouvez toujours consulter les résultats de la première enquête de CONCLUDE sur les facteurs environnementaux susceptibles d’affecter le niveau de la demande.

Bilan du rendez-vous du transport et de la logistique éco-responsables 2019

Le Jeudi 19 septembre s’est tenu le « rendez-vous du transport et de la logistique éco-responsables », le premier événement du programme d’Engagements Volontaires pour l’Environnement (EVE). Ce fut un grand succès avec la participation de 400 professionnels, chargeurs, commissionnaires de transport ou transporteurs, tous volontaires pour relever le défi de la transition énergétique et écologique dans le secteur du transport routier et de la logistique.

Pour en savoir plus

Which is the relationship between the product’s environmental criteria and the product demand?

Laura Palacios-Argüello 1, 2, 3, 4 Natacha Gondran 2, 1, 3, 4 Imen Nouira 5 Marie-Agnès Girard 1, 2, 3, 4 Jesus Gonzalez-Feliu 1, 2, 3, 4

Abstract : The purpose of this paper is to identify which environmental criteria can influence the product demand in a context of business-to-business. These criteria can be related to the product’s environmental characteristics, to the organization strategies or green practices developed by the firms and to the supplier selection process. Building the conceptual framework from the literature review, a set of environmental criteria were extracted, selected and validated. These criteria were used as a basis for the definition of a questionnaire survey that was sent to 5820 professionals from the food industry in France. The analysis of the 248 complete answers shows that the environmental characteristics of the product can influence product’s demand. The most influential attribute to improve the product’s environmental quality that increases the product’s demand is the introduction of organic labelled raw materials. Besides, the practices that influence mostly the product demand are related to the geographical proximity with the stakeholders. Moreover, the results show that the most important selection criterion when choosing a supplier is the importance given to the quality and environmental performance of components offered. Hence, we show that in the French food market, as opposite to what is usually assumed in many research works, the carbon emissions yield during the production process and transportation process have still no significant impact on products’ demand. Lastly, in this work, we quantify the demand increase that company can achieve when enhancing the environmental quality of its products. We show that the impact of the enhancement of those criteria on the demand can have different aspects. 55.6% of respondents advocate for a demand increase and most of them (33.6%) estimate this increase between 5 and 10% of the initial demand. Finally, some respondents (4.8%) indicate that the enhancement of environmental quality does not necessarily increase the demand. However, without efforts to enhance the environmental quality of their products, the demand can decrease. These findings allowed concluding that the business-customers are becoming more and more exigent by privileging organic labelled and local products and making that the companies analyse the geographical proximity with the stakeholders as a key factor during the selection process. We provide companies managers in food industry with better understanding about the environmental criteria that increase the products demand helping them to target the right decisions and to be efficient in their process of environmental quality enhancement. We also assess and try to quantify and give an estimation about the demand evolution regarding the enhancement of product’s environmental quality. Our findings are also helpful for Operational Research community.1 Mines Saint-Étienne MSE – École des Mines de Saint-Étienne2 EVS – Environnement Ville Société3 FAYOL-ENSMSE – Institut Henri Fayol4 FAYOL-ENSMSE – Département Génie de l’environnement et des organisations5 ESC Rennes School of Business DOI : 10.1016/j.jclepro.2019.118588

Trophées EVE 2019 : 12 entreprises récompensées

400 professionnels, chargeurs, commissionnaires ou transporteurs ont participé jeudi dernier au programme d’Engagements Volontaires pour l’Environnement (EVE), baptisé Rendez-vous du transport et de la logistique éco-responsables.

Pour ces trophées EVE 2019, organisés par l’ADEME et la direction des transports routiers (DGITM) du ministère de la Transition écologique et solidaire, 12 entreprises récompensées pour leurs actions en faveur de la transition énergétique et écologique.

Lire l’article de strategieslogistique.com

Rendez-vous du transport et de la logistique éco-responsables

Les porteurs du programme d’Engagements volontaires pour l’environnement (Eve) – transport et logistique organisent le premier Rendez-vous du transport et de la logistique éco-responsables le 19 septembre à Paris (Cité internationale universitaire).
Cette manifestation est destinée à toutes les entreprises de la chaîne logistique et du transport de voyageurs “car l’expérience montre les bénéfices à agir collectivement dans une dynamique de filière”, justifient les organisateurs. Chargeurs, commissionnaires, grossistes, transporteurs et collectivités territoriales sont ainsi invités à échanger les bonnes pratiques.
Cette matinée émaillée de deux tables rondes et de rencontres se déroulera en présence de représentants de l’Ademe et des organisations professionnelles AUTF, CGI, FNTR, FNTV, OTRE et Union-TLF.
Les échanges seront ponctués par la remise des trophées aux entreprises ayant réalisé la plus forte réduction d’émissions de CO2.
Sous l’égide de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie et des fédérations, le programme Eve réunit les adhérents aux dispositifs de réduction de l’empreinte écologique Objectif CO2 et Fret 21, respectivement destinés aux transporteurs et aux chargeurs, et EVCom, nouveau programme réunissant les commissionnaires de transport.

Pour en savoir plus

Résultats de l’enquête sur les facteurs environnementaux susceptibles d’affecter le niveau de la demande

Il y a un an, nous avons lancé une enquête en ligne sur les « facteurs environnementaux susceptibles d’affecter le niveau de la demande ».

Le questionnaire a été diffusé avec le logiciel d’enquête statistique, de sondage, et de création de formulaires en ligne, LimeSurvey, auprès de 5820 personnes dont nous avons acquis les coordonnées auprès de l’annuaire Kompass. Nous avons recueilli 248 réponses complètes, traitées sous le logiciel SPAD.

Nous avons le plaisir de vous informer que la synthèse de cette enquête est maintenant disponible et que vous pouvez la télécharger à l’adresse suivante : http://bit.ly/Conclude-synthese

Ce document présente les résultats de l’enquête en ligne ciblant les professionnels de l’industrie agroalimentaire dans un contexte B2B.

Toute l’équipe du projet CONCLUDE https://conclude.mines-stetienne.fr (CONception des Chaînes Logistiques avec Une Demande sensible à la performance Environnementale), remercie les répondants de leur collaboration et du temps qu’ils ont bien voulu consacrer à notre étude.

L’ADEME a lancé un Appel à Projets de Recherche (APR) intitulé « Robotisation et numérique dans le secteur logistique »

Le présent Appel à Projets de Recherche (APR) vise à apporter un soutien à des travaux de recherches appliquées s’appuyant sur des expérimentations en vue d’améliorer, de diversifier et d’adapter l’offre de services de transport de marchandises en ville en s’appuyant sur les technologies du numérique : recours au traitement de données de masse (Big Data), aux objets connectés, à l’intelligence artificielle par exemple.

D’autre part, l’APR a aussi pour but de soutenir les expérimentations de développement de robotisation dans les processus logistique dans trois périmètres :

  • les entrepôts,
  • les ports,
  • la livraison urbaine.

Les projets ambitionneront une meilleure flexibilité afin de répondre aux besoins des utilisateurs et une « frugalité » en terme d’impact environnemental dans des activités telles que le tri de la marchandise en réception, le stockage, la préparation de commandes, le conditionnement, l’inventaire ainsi que le déplacement des conteneurs en zone portuaire et la livraison en ville.

Il est attendu des projets à maturité avancée, au-delà de la preuve de concept.

Les propositions devront être déposées sur cette plateforme d’ici le 9/07/2019 – 16h00 dernier délai.

Pour en savoir plus

Lancement d’une mission sur la compétitivité de la chaîne logistique en France

Le Ministère de la Transition écologique et solidaire a annoncé le 14 février dernier le lancement d’une mission sur la compétitivité de la chaîne logistique en France. La mission devra rendre un plan d’action concerté avec les différents acteurs publics ou privés du secteur avant fin mai 2019.

Selon le ministère : “L’amélioration de la compétitivité de la filière logistique est un enjeu majeur du développement de l’économie, de l’emploi et des territoires. Cette filière représente en France au total près de 10 % du PIB national et 1,8 millions d’emplois, répartis sur l’ensemble du territoire national. Malgré ses atouts, la France reste pourtant moins compétitive que ses principaux voisins européens en la matière et doit améliorer la performance de l’ensemble de la chaîne.”

Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports auprès du ministre d’Etat, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, ont décidé de lancer une mission pour identifier les voies d’amélioration de la compétitivité de la chaîne logistique en France…

Lire l’article de strategieslogistique.com

Les membres du club Déméter testent le référentiel RSE en logistique

Après cinq mois de test, sept sociétés, donneurs d’ordres et prestataires membres du Club Déméter, dévoilent leurs impressions sur la mise en application du référentiel RSE pour la logistique. Des retours d’expérience positifs avant son déploiement au premier trimestre 2019.

Présenté en septembre 2018 par le ministère de la Transition écologique et solidaire, le référentiel RSE en logistique se présente comme un guide pour la mise en place d’actions sociétales chez tous les acteurs du secteur. Sept des entreprises membres du Club Déméter, association oeuvrant pour une logistique responsable, se sont portées volontaires pour tester ce dispositif en avant-première et le faire éventuellement procéder à des ajustements, avant son déploiement prévu au cours du premier trimestre 2019.

Un intérêt majeur pour le secteur de la logistique et du transport

Le panel de sociétés primo-utilisatrices, ayant expérimenté le référentiel  durant cinq mois, de septembre 2018 à janvier 2019, est constitué de quatre donneurs d’ordres (avec et sans moyens logistiques en propre) et trois prestataires d’opérations logistiques : Carrefour, Chep, Coca-Cola, FM logistic, Kuehne + Nagel, Martin Brower et Stef…

Lire l’article oxlog.fr

Firmenich consolide sa place de leader mondial en termes d’environnement en obtenant la quatrième meilleure note du CDP cette année

Reconnue comme un leader mondial en termes d’environnement par une note de triple « A » accordée par le CDP, Firmenich a encore renforcé son impact en se plaçant en haut du classement de l’engagement des fournisseurs établi par le CDP (CDP Supplier Engagement Leaderboard). Cette reconnaissance pour la chaîne logistique mondiale témoigne de l’excellent travail que Firmenich fournit auprès de ses fournisseurs pour réduire les émissions de carbone et les risques environnementaux tout au long de sa chaîne de valeur. « Nous sommes très heureux d’être l’une des deux seules entreprises au monde à se hisser dans le classement de l’engagement des fournisseurs établi par le CDP, et à obtenir également un statut de triple ‘A’ pour notre lutte contre le changement climatique et notre défense de la sécurité de l’eau et les forêts », a déclaré Gilbert Ghostine, PDG de Firmenich. « Ces reconnaissances de premier ordre illustrent à quel point le leadership de Firmenich en termes de développement durable est bien ancré dans nos activités et au-delà de celles-ci et a une répercussion positive sur notre chaîne logistique. »… Lire le communiqué sur prnewswire.com