Analysis of the environmental criteria impacting a product’s demand using the double-coding method

Working Paper, CONCLUDE project

Analysis of the environmental criteria impacting a product’s demand using the double-coding method

Hajboune Sofia, Laura Palacios-Argüello, Natacha Gondran

Mines Saint-Etienne, Univ Lyon, Univ Jean Moulin, Univ Lumière, Univ Jean Monnet, ENTPE, INSA Lyon, ENS Lyon, CNRS, UMR 5600 EVS, Institut Henri Fayol, F – 42023 Saint-Etienne France

{sofia.hajboune@etu.emse.fr, laura.palacios@emse.fr, natacha.gondran@emse.fr}

May 2018

Abstract

The business models of companies are starting to shift towards a new version that includes the environmental dimensions. Being “green” or “eco-friendly” is no longer a choice but a duty that may also be used as a leverage. The present paper studies the effect of environmental criteria on a product’s demand from a Business-to-Business point of view. Firstly, a literature review is conducted in order to frame the subject. The next step is to categorize the environmental criteria preselected and drawn from the bibliographical research. Furthermore, it must be emphasised that the current study is conducted from a second coder angle of view following the double-coding method which is used in qualitative analyses. The results obtained facilitate the decision-making for the stakeholders since it defines more precisely the priorities.

Article scientifique Hajboune et al (2018)

Le secteur des transports polonais vise l’électromobilité

L’UE multiplie les initiatives en faveur de l’électromobilité et de l’utilisation de carburants alternatifs. Michał Kurtyka explique comment la Pologne réinvente son secteur des transports.

Michał Kurtyka est secrétaire d’État au ministère de l’Énergie polonais.

Le secteur des transports génère près de 11 millions d’emplois et contribue à hauteur de 5 % au PIB de l’Union. Malheureusement, ce même secteur a un impact négatif sur l’environnement. Les transports sont actuellement responsables de 25 % des émissions de gaz à effet de serre de l’UE. Pas moins de 70 % des émissions liées au secteur émanent du transport routier. D’ici 2030, les transports pourraient devenir la principale source d’émissions dans l’UE. Le secteur a donc besoin de réformes décisives.

La Pologne souhaite poursuivre, avec d’autres pays de l’UE, des initiatives visant à concilier les besoins de mobilité des habitants avec la protection de leur santé et le respect de l’environnement.

Pour répondre aux attentes élevées du secteur des transports, nous avons conçu plusieurs réglementations visant à populariser les véhicules à émissions faibles ou nulles en Pologne.

Le paquet Transports propres contient des documents qui mettent en œuvre une directive de l’UE de 2014 sur le déploiement d’infrastructures de carburants alternatifs. En raison de plusieurs initiatives prévues dans le paquet, nous avons également décidé de mettre en place un instrument financier pour soutenir la mise en œuvre des actions prévues dans ces documents.

Lire la suite de l’article d’euractiv.fr

L’e-mobilité change la donne

L’Union européenne commence à penser sérieusement à la réduction de l’impact écologique des transports. Alors que le secteur continue à croître, les projets sur la table sont-ils trop stricts ou trop peu ambitieux?

Les transports représentent environ un quart des émissions de l’UE. Une série de proposition et d’initiatives européennes tente de limiter le problème en promouvant l’e-mobilité, la mobilité électrique.

La multiplication des véhicules électriques n’est cependant pas évidente. Cette édition spéciale se penche sur la situation en Europe et les mesures qui pourraient influencer la révolution électrique en cours sur nos routes.

Source : https://www.euractiv.fr/section/energie/special_report/le-mobilite-change-la-donne EURACTIV.com

Prochainement en mer: un ferry tout électrique alimenté par batterie pour une écologisation du transport maritime

Un nouveau ferry tout électrique, destiné aux véhicules et aux passagers, contribuera à décarboniser le transport maritime. Il permettra également de repousser les limites de ces bateaux en termes de distance parcourue, en ciblant les liaisons moyen-courriers.
Les bateaux de croisière, les ferries, les pétroliers et les cargos représentent une source considérable d’émissions de CO2 et d’autres polluants. L’industrie internationale du transport maritime émet actuellement près de 1 000 millions de tonnes de CO2 par an, selon un rapport de l’Organisation maritime internationale. Ce chiffre représente environ 2,5 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Afin de réduire la dépendance vis-à-vis du diesel et du fioul lourd qui alimentent une majorité de ces navires, les constructeurs se concentrent de plus en plus sur le développement de bateaux hybrides et électriques. Voici donc le projet E-ferry, financé par l’UE, qui lancera prochainement un ferry de taille moyenne, 100 % électrique et sans émissions, destiné à transporter des passagers, ainsi que des voitures, des camions et des marchandises. Il parcourra de plus longues distances qu’auparavant.

Comme mentionné sur le site web du projet E-ferry, le nouveau ferry dépasse les limites actuelles proposées par des initiatives similaires ciblant les liaisons moyen-courriers, et devrait disposer du plus grand bloc-batterie jamais installé sur un navire. «La puissance de charge maximale du bloc-batterie de l’E-ferry et de sa station de charge à quai s’élèvera à 4 MW.»

Lire l’article Cordis

ILS2018 International Conference on Information Systems, Logistics and Supply Chain

The objective of the ILS international conference is to bring together researchers, business leaders and professionals from industry and services to share and exchange on world class research related to supply chain design and management, information and decision-making systems, innovative practices in logistics, etc. The conference offers opportunities for the identification and the emergence of industrial and societal issues and research opportunities on these topics…

CONCLuDE projet manage a thematic session.

TS15: Market-driven green supply chain management (R. Hammami – France, I. Nouira – France),

Contact: ramzi.hammami@rennes‐sb.com, imen.nouira@rennes‐sb.com
Abstract: The growing body of literature on green supply chain management often consider the environmental concerns as constraints that the firms must comply with (e.g., carbon cap) or cost factors that should be reduced (e.g., carbon tax). With the increase in the environmental awareness of many customers, the environmental performance of products is becoming an important purchase criterion in both B‐to‐B and B‐to‐C sectors, just as price, lead time, quality, etc. In this session, we aim to shed light on the research studies that consider the environmental aspects in supply chain management as a competitive factor that can permit, for instance, to attract more customers, justify an increase in the offered price, improve the firm’s revenue, distinguish the firm’s product from that of the competitors, access a new network of collaborators, etc. In general, we are looking for research contributions that consider the environmental concerns as an opportunity to enhance the firm’s performance in the market, rather than a constraint imposed by the regulators. All the research methodologies are welcome (analytical models, large‐scale models, empirical research, case studies, state of the art, etc.). Examples of relevant topics include (but are not limited to):
‐ Study of the impact of a green supply chain on the increase in the firm’s revenue or market share.
‐ Pricing decisions for green products.
‐ Analysis of the effect of environmental considerations on the collaborations or/and the competition between firms.
Keywords: Green Supply Chain Management, Revenue Management, Competition, Collaboration

You can submit a proposition for these thematic sessions through the conference submission page.

Les Premiers Cargos 100% Verts Qui Révolutionneront Le Transport Maritime

La société néerlandaise Port-Liner annonce sur son site web qu’à l’automne 2018, elle lancera des bateaux pour le transport de conteneurs entièrement électriques.
Le communiqué de presse annonce que les cargos “verts” en construction sont au nombre de quinze et que de nombreuses personnes ont déjà exprimé leur intérêt à les utiliser et à signer des contrats à long terme, précisément en raison des bénéfices environnementaux qu’elles promettent d’apporter. Le monde des transports semble donc se trouver à un tournant qui permettra de réduire les niveaux de pollution.

Lire la suite

CONCLUDE lance une enquête à l’adresse des professionnels de l’agroalimentaire

Dans le cadre du projet CONCLUDE, nous avons besoin de recueillir des avis nombreux sur la perception qu’ont les professionnels de l’agroalimentaire quant aux facteurs qui impactent l’attractivité de leur activités en fonction de leur organisation et de leurs pratiques environnementales.

Avec cet objectif, nous lançons une large enquête pour laquelle, si vous êtes intéressé/e, vous pouvez recevoir une invitation en cliquant ici.

Votre réponse individuelle, qui restera confidentielle, devrait vous retenir 10 à 15 minutes.

Elle nous sera extrêmement utile pour mener à bien nos recherches et nous vous en remercions par avance.

Bien entendu, si vous participez à l’enquête, nous pourrons vous faire parvenir une synthèse des résultats si vous le souhaitez.

Lancement du premier camion de livraison à domicile réfrigéré converti à l’électricité au Canada

Le Fonds Éco IGA lance son 10e anniversaire en grand

Québec, 22 février 2018 – C’est à Québec, au IGA QB coop de Ste-Foy, que le Fonds Éco IGA a choisi de lancer son 10e anniversaire, et pas de n’importe quelle façon! En effet, le Fonds Éco IGA en a profité pour dévoiler le premier camion léger de livraison à domicile réfrigéré converti à l’électricité au Canada. Ainsi, pour la toute première fois au Canada, la livraison à domicile de denrées alimentaires en camion zéro émission sera rendue possible, fruit d’une initiative innovante du Fonds Éco IGA.

« Nous sommes fiers de ce que le Fonds Éco IGA est devenu et a accompli dans les 10 dernières années. Contribuer activement à la protection, la conservation et la valorisation de l’environnement de façon durable est très important. Je tiens à saluer et à remercier les nombreux marchands IGA qui s’impliquent en ce sens. » a souligné Carl Pichette, vice-président marketing chez Sobeys Québec.

Un projet pilote prometteur

Le camion a été converti par EcoTuned, une jeune entreprise québécoise en pleine expansion, propulsée par des entrepreneurs prometteurs, à l’image des marchands IGA. Au printemps, ce premier camion partira en tournée dans les régions du Québec – à Sherbrooke, Gatineau et Drummondville – où il s’arrêtera chez différents marchands pour que ceux-ci puissent le faire découvrir à leur clientèle. De plus, au cours des prochains mois, les magasins auront la chance de gagner l’un des quatre camions légers de livraison à domicile réfrigéré électrique offerts dans le cadre du 10e anniversaire du Fonds Éco IGA.

« Grâce à la création et au financement du Fonds Éco IGA, les marchands IGA du Québec ont permis à plus de  2 000 projets environnementaux d’être réalisés dans toutes les régions du Québec et au Nouveau-Brunswick; c’est incroyable! Les marchands versent cette année leur 10e million de dollars au Fonds Éco IGA, poursuivant leur engagement dans leur communauté. Je leur lève mon chapeau et nous souhaite une autre décennie au cœur de l’action environnementale québécoise. ».

Lire la suite

Les grandes entreprises réduisent leurs émissions dans la chaîne d’approvisionnement et économisent de l’argent

Les émissions de carbone dans les chaînes d’approvisionnement sont en moyenne quatre fois plus élevées que celles des activités directes de l’entreprise. Selon le rapport, grâce aux activités de réduction des émissions, les entreprises ont économisé 14 milliards de dollars l’année dernière.

Cette étude ayant porté sur les entreprises de Honda à Microsoft, met en évidence l’élan grandissant pour l’action climatique mondiale. Elle montre que le nombre d’entreprises ayant opté pour une approche novatrice dans leurs chaînes d’approvisionnement a doublé en un an, avec des réductions d’émissions atteignant 551 millions de tonnes de dioxyde de carbone, soit plus que les émissions totales de carbone du Brésil en 2016.

Dans une préface au rapport du CDP, Patricia Espinosa, Secrétaire exécutive de l’ONU Changements Climatiques, a déclaré: « Pour réaliser les ambitions de l’Accord de Paris, les entreprises devront jouer un rôle clé pour réduire les émissions, gérer les ressources en eau et limiter la déforestation dans leurs opérations et leurs chaînes d’approvisionnement. »

« Je suis ravie de voir qu’un nombre croissant d’entreprises rendant des comptes au CDP intègre la réflexion sur la durabilité dans leurs modèles économiques et je félicite les membres du programme de la chaîne d’approvisionnement du CDP d’être des pionniers à cet égard. J’encourage les entreprises à travailler avec les fournisseurs pour augmenter l’ambition à travers leur chaîne d’approvisionnement. »

Téléchargez le rapport

Communiqué de l’ONU

Le prestigieux carnet de commandes du camion Tesla

Une vingtaine d’entreprises ont déjà passé commande, dont Walmart et Pepsi, notamment séduites par l’autonomie du véhicule.

Tesla l’avait dévoilé en novembre dernier. Son modèle de camion électrique haut-de-gamme, semi-remorque aux lignes futuristes, n’est pas encore commercialisé mais il a déjà ses aficionados.

Une vingtaine d’entreprises ont en effet passé commande, séduites par les caractéristiques du véhicule, dont l’autonomie atteint 800 kilomètres.

En savoir plus